Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 13:32
huile sur toile -catdigue-

huile sur toile -catdigue-

à tous mes jeunes patients...et aux autres enfants

et si je laisse de côté l'écriture dont j'ai tant parlée au fil de mes vignettes cliniques je n'oublie pas pour autant : le corps et la relaxation.

à Victor, 2 1/2 ans!

L'enfant doit apprendre ce qui l'entoure : il observe les formes, les couleurs, tout ce qu'il ne connait pas et qui l'interpelle ; ce n'est que progressivement qu'il va acquérir la notion de permanence de l'objet, qu'il va imiter aussi ce qu'il voit et ce qu'il entend ; c'est le temps des premiers apprentissages. C'est dire si être ZEN dès ce moment est essentiel. Parfois c'est compliqué, empêché par les grands qui oublient ce qu'est un enfant et qui n'hésitent pas, si nécessaire, à instrumentaliser un petit pour arriver à leurs fins! J'en connais au moins 1!... hélas.

C'est la découverte du corps : le sien et celui de l'autre, du contact aussi : "être porté pour un enfant, c'est se fabriquer la conscience de son corps, la conscience de l'autre et le stock de souvenirs qui en permettront l'entretien" (B.Thévenot, Aldo Naouri).

C'est la découverte du langage et le premier mot est souvent "non"! Pour tous ceux qui s'indignent qu'un petit de 2 ans ne parle pas encore... n'oublions pas qu'Einstein ne parlait toujours pas à cet âge!!

Je me souviens de ma fille qui à cet âge parlait très bien et chantait "quand Margot dégrafait son corsage..." de G. Brassens!.... son frère en revanche comptait sur sa grande soeur pour tout déchiffrer et traduire à sa place... il baragouinait avec enthousiasme un langage que seule sa soeur comprenait.

Aux alentours de 2 ans la sociabilité est en pleine expansion et c'est le bon moment d'instaurer des complicités, des petits rituels à la maison, ce que les grands-parents assurent avec bonheur. La permanence des choses et les habitudes tout autant que les limites sont structurantes et les petits le comprennent très vite. La maison des grands-parents est souvent une caverne d'Ali baba pleine de surprises et les échanges sont pleins de rires et de bonne humeur.

Le printemps, c'est la mise en éveil du corps, des énergies et je conseille souvent aux parents la découverte du yoga pour leurs jeunes enfants.

La tradition chinoise nous dit qu'au printemps, les souffles du Ciel et de la Terre s'unissent à nouveau. Le thème du printemps est "le bois"! il n'y a qu'à se promener en forêt ou dans les parcs pour observer les arbres : les bourgeons s'éveillent. La terre crépite et s'ouvre à de multiples pousses vertes. Nous ressentons le besoin de déployer nos ailes, d'aérer les maisons, de faire le tri, de faire peau neuve.

Nous quittons l'hiver encore engourdis, les muscles frileux...On peut goûter aux étirements printaniers avec le yoga et les exercices de relaxation pour les très jeunes. Il existe de nombreuses postures pour les très jeunes avec très souvent des noms amusants : la posture du tigre fatigué, la respiration de l'aigle, le papillon, le corbeau, la mouette, etc... on peut y ajouter à la fin de chaque séance, un temps de relaxation et pour certains jeunes enfants... ce n'est pas du luxe! On oublie qu'une journée d'école, du matin jusqu'au soir c'est épuisant et met les nerfs à mal ; pour certains l'excitation prend le pas sur la fatigue et pour d'autres la fatigue est telle qu'il est nécessaire de les remettre en lien avec leur corps.

Petit texte : "imagine que tu es allongé sur un gros ballon, ferme les yeux, si tu préfères, tu peux te détendre car tu es bien à ton aise.
Petit à petit, ton ballon s'envole très haut dans le ciel, te portant vers les nuages. Tu t'envoles.
Tes bras, tes jambes, ta tête flottent dans l'air, au beau milieu du ciel. Tu vois le soleil, les nuages, la lune. Ils te disent bonjour. Tu leur souris, tu es bien. Puis tout doucement, ton ballon redescend, il se pose tranquillement sur ton tapis. Tu peux bailler, t'étirer. Puis tu te tournes sur le côté, comme si tu refermais un livre. Tu peux te redresser en douceur, avec la belle impression de sortir d'un rêve magique". (élodie Garamond & Lise Bilien)

Voilà... les enfants adorent et sont très demandeurs!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

.

De la trace écrite à la peinture à l'huile...

 

Tous les chemins pour accéder à un geste plus libre...

 

Qu'est-ce que cela veut dire :  être dysgraphique??


Mon cheminement prend racine dans mon expérience de "graphothérapeute-clinicienne" à travers l'approche quotidienne du corps de mes jeunes patients qui souffrent de mal écrire.Tout comme l'écriture, la peinture passe aussi par le corps ; du regard à la main.

Je peins depuis que je suis enfant, attirée par les traces de toutes sortes : traces d'écriture, de dessin, de pastels, d'aquarelles ou d'encres.

C'est à travers un dédale d'expériences personnelles et thérapeutiques que je me suis "lancée".
Ma démarche est celle d'une promeneuse solitaire qui s'émerveille des paysages de mer : de Bretagne, d'outre-mer ou d'ailleurs.                                    

Le Finistère Nord est mon terrain de jeu, ma boîte de couleurs : de Brest à Carantec, de Morgat aux Abers, de Brignogan à Roscoff ; c'est là que je me ressource et découvre toujours de nouvelles teintes, de nouvelles lumières comme si je les découvrais pour la première fois.
Regarder est si difficile...

 

J'ai créé ce blog pour partager mes réflexions et des instants de ma vie de thérapeute et de peintre.

Quoi qu'il arrive, penser que nous sommes toujours en transition, en devenir, pourrait nous fournir une capacité à rebondir extraordinaire.

"Etre créatif, c'est avoir le sentiment que la vie vaut la peine d'être vécue" (D.Winicott)

@

à maux couverts

Cette page -référencée- dans les articles vous permet de poser des questions sur tout ce qui de près ou de loin a trait à l'écriture : apprentissage dès le cp, problèmes rencontrés, tous les "dys" : dysgraphie, dyspraxie, dysorthographie, dyslexie ; les troubles de l'écriture : écriture trop lente, illisible, saccadée, sale avec des ratures, des lettres oubliées, écriture trop grosse, trop petite, etc...

Il vous suffit d'ajouter un commentaire en bas de cette page.

Je vous répondrai dans la mesure de mes compétences.

N'hésitez pas à me faire part de vos interrogations, vos expériences personnelles, celle de vos enfants, de vos remarques concernant les sujets que j'évoque dans ce blog.

* Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs. Demandez-moi!

* Toutes les vignettes cliniques parlent de patients "fictifs" bien sûr et de situations choisies sans lien particulier avec telle ou telle personne. Le travail thérapeutique est strictement confidentiel.

Pages