Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 17:02
R. Magritte

R. Magritte

Le regard a une grande place dans les troubles de l'écriture. On se regarde écrire tout en sachant que l'autre a aussi un oeil sur ce que l'on écrit. On se lit (ou pas) et l'autre relit (ou pas). Il en va de même concernant le relationnel ; le regard des autres, ce n'est pas rien : il peut "tuer" ou "porter". Il n'y a qu'à énoncer toutes les expressions en lien avec l'oeil : coup d'oeil, avoir à l'oeil, le mauvais oeil, sauter aux yeux, coûter les yeux de la tête, tourner de l'oeil, se mettre le doigt dans l'oeil etc...

L'oeil dans la topologie du corps n'est pas un trou, mais une surface. Elle reçoit aussi bien des images externes que des images internes ; ce n'est pas simple car la perception qui en découle est inexorablement liée à des mouvements de va-et-vient entre intérieur et extérieur.

On perçoit l'extérieur par le regard et cela se fait via notre subjectivité, un ensemble de croyances ou de données inconscientes qui sont à l'origine de notre perception. Cela donne ce genre de remarque très fréquente : "ma tête ne leur revient pas!" et vice-versa. "Il m'a jeté un sale oeil".

Cette interaction entre l'intérieur et l'extérieur est constante et source de bien des tracas. Au tout premier temps de la vie percevoir l'Autre équivaut à se percevoir soi-même. Un bébé ne sait pas encore différencier l'Autre de lui-même. "Le scopique est étroitement lié à l'oral". Ce n'est qu'après que les échanges se feront différemment sauf pour certains enfants, autistes, qui restent bloqués dans un dysfonctionnement scopique puisque l'oeil reste rivé sur le monde interne.

Etonnamment certains enfants, certains patients sont persuadés que leurs parents, voire d'autres personnes, ont le pouvoir de lire leurs pensées rien qu'en les regardant dans les yeux! Heureusement cela s'estompe en devenant adulte! Cela marche aussi d'une certaine façon dans l'autre sens ; des parents racontent comment ils perçoivent leur enfant : son arrivée ; le petit fait souvent office de miroir ; ils se penchent et se voient dans ce miroir ; miroir dans lequel se télescopent plusieurs générations.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

.

De la trace écrite à la peinture à l'huile...

 

Tous les chemins pour accéder à un geste plus libre...

 

Qu'est-ce que cela veut dire :  être dysgraphique??


Mon cheminement prend racine dans mon expérience de "graphothérapeute-clinicienne" à travers l'approche quotidienne du corps de mes jeunes patients qui souffrent de mal écrire.Tout comme l'écriture, la peinture passe aussi par le corps ; du regard à la main.

Je peins depuis que je suis enfant, attirée par les traces de toutes sortes : traces d'écriture, de dessin, de pastels, d'aquarelles ou d'encres.

C'est à travers un dédale d'expériences personnelles et thérapeutiques que je me suis "lancée".
Ma démarche est celle d'une promeneuse solitaire qui s'émerveille des paysages de mer : de Bretagne, d'outre-mer ou d'ailleurs.                                    

Le Finistère Nord est mon terrain de jeu, ma boîte de couleurs : de Brest à Carantec, de Morgat aux Abers, de Brignogan à Roscoff ; c'est là que je me ressource et découvre toujours de nouvelles teintes, de nouvelles lumières comme si je les découvrais pour la première fois.
Regarder est si difficile...

 

J'ai créé ce blog pour partager mes réflexions et des instants de ma vie de thérapeute et de peintre.

Quoi qu'il arrive, penser que nous sommes toujours en transition, en devenir, pourrait nous fournir une capacité à rebondir extraordinaire.

"Etre créatif, c'est avoir le sentiment que la vie vaut la peine d'être vécue" (D.Winicott)

@

à maux couverts

Cette page -référencée- dans les articles vous permet de poser des questions sur tout ce qui de près ou de loin a trait à l'écriture : apprentissage dès le cp, problèmes rencontrés, tous les "dys" : dysgraphie, dyspraxie, dysorthographie, dyslexie ; les troubles de l'écriture : écriture trop lente, illisible, saccadée, sale avec des ratures, des lettres oubliées, écriture trop grosse, trop petite, etc...

Il vous suffit d'ajouter un commentaire en bas de cette page.

Je vous répondrai dans la mesure de mes compétences.

N'hésitez pas à me faire part de vos interrogations, vos expériences personnelles, celle de vos enfants, de vos remarques concernant les sujets que j'évoque dans ce blog.

* Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs. Demandez-moi!

* Toutes les vignettes cliniques parlent de patients "fictifs" bien sûr et de situations choisies sans lien particulier avec telle ou telle personne. Le travail thérapeutique est strictement confidentiel.

Pages