Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 16:46
Superman!
Superman!

"Je voudrais être Superman"... allez! "je blague"... mais au son de sa voix, je sais qu'il est sérieux. Superman avec un bras bionique!! Avant de prétendre être Superman, essayons d'être simplement humain. L'excitation redescend d'un coup!

Comme disait Arnaud Desjardins "on ne peut à la fois rester scotché à son monde fantasmatique et progresser sur le chemin de l'éveil. Il faut choisir".

Mes jeunes patients rêvent souvent de pouvoirs magiques et s'attendent, lors de leurs premières séances, à des effets de "poudre de perlimpimpin"!!! Le travail, véritable, ne peut alors venir qu'une fois le cap de la désillusion passé. Ils s'imprègnent de leurs héros de jeux vidéo, de bandes dessinées, de mangas ou de films de science fiction. Ils sont alors intouchables et décollent de la réalité. Etre humains et débarrassés de ses peurs, c'est déjà énorme. Il y a souvent en chacun un écheveau de noeuds, de lignes emmêlées qu'il faut dénouer afin de gagner en audace et en ouverture aux autres. Chaque peur, chaque refus, chaque frontière à franchir, chaque ressenti est unique.

Pour certains gamins affronter les "vrais gens" leur fait peur, le monde virtuel des jeux en ligne les rassure surtout lorsqu'ils sont les meilleurs. Je me rappelle un ado qui dirigeait une guilde puissante dans laquelle de nombreux joueurs voulaient entrer, c'était terriblement gratifiant, bien plus que des pseudos copains de lycée avec qui il était incapable de communiquer. Ces jeux présentent aussi un côté hypnotisant, addictif et surtout ça ne s'arrête jamais même lorsque vous quittez une partie, le jeu continue. Certains de mes jeunes patients ne tiennent pas en place et piaffent jusqu'à la prochaine partie : venir en consultation est vécu comme un énorme sacrifice!

S'engager, se comparer, prendre le risque d'être contrarié, de perdre, de ne pas être aussi bon qu'on le pense et surtout prendre le risque d'être déçu... tout cela est difficile à vivre lorsque l'on a une vision très idéalisée de ce que l'on aimerait être et faire dans la vie. Il faut une grande estime de soi et une bonne dose de confiance pour se lancer dans certaines aventures.

Bien sûr les effets des jeux vidéo ne sont pas que négatifs mais chez des jeunes plus sensibles que d'autres au relationnel compliqué et qui de surcroit vivent quelque chose de douloureux à la maison, ils doivent être envisagés autrement, chronique d'une désespérance annoncée ; le rituel du jeu video devient très vite un exutoire à la souffrance, aux phobies sociales d'où la nécessité de les aider à mieux comprendre ce qui les chamboule.

Lorsque l'on n'arrive plus à avoir des projets et à se construire autrement que grâce à  "World of Warcraft" ou les "Sims" il est impératif de rétablir l'équilibre!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

.

De la trace écrite à la peinture à l'huile...

 

Tous les chemins pour accéder à un geste plus libre...

 

Qu'est-ce que cela veut dire :  être dysgraphique??


Mon cheminement prend racine dans mon expérience de "graphothérapeute-clinicienne" à travers l'approche quotidienne du corps de mes jeunes patients qui souffrent de mal écrire.Tout comme l'écriture, la peinture passe aussi par le corps ; du regard à la main.

Je peins depuis que je suis enfant, attirée par les traces de toutes sortes : traces d'écriture, de dessin, de pastels, d'aquarelles ou d'encres.

C'est à travers un dédale d'expériences personnelles et thérapeutiques que je me suis "lancée".
Ma démarche est celle d'une promeneuse solitaire qui s'émerveille des paysages de mer : de Bretagne, d'outre-mer ou d'ailleurs.                                    

Le Finistère Nord est mon terrain de jeu, ma boîte de couleurs : de Brest à Carantec, de Morgat aux Abers, de Brignogan à Roscoff ; c'est là que je me ressource et découvre toujours de nouvelles teintes, de nouvelles lumières comme si je les découvrais pour la première fois.
Regarder est si difficile...

 

J'ai créé ce blog pour partager mes réflexions et des instants de ma vie de thérapeute et de peintre.

Quoi qu'il arrive, penser que nous sommes toujours en transition, en devenir, pourrait nous fournir une capacité à rebondir extraordinaire.

"Etre créatif, c'est avoir le sentiment que la vie vaut la peine d'être vécue" (D.Winicott)

@

à maux couverts

Cette page -référencée- dans les articles vous permet de poser des questions sur tout ce qui de près ou de loin a trait à l'écriture : apprentissage dès le cp, problèmes rencontrés, tous les "dys" : dysgraphie, dyspraxie, dysorthographie, dyslexie ; les troubles de l'écriture : écriture trop lente, illisible, saccadée, sale avec des ratures, des lettres oubliées, écriture trop grosse, trop petite, etc...

Il vous suffit d'ajouter un commentaire en bas de cette page.

Je vous répondrai dans la mesure de mes compétences.

N'hésitez pas à me faire part de vos interrogations, vos expériences personnelles, celle de vos enfants, de vos remarques concernant les sujets que j'évoque dans ce blog.

* Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs. Demandez-moi!

* Toutes les vignettes cliniques parlent de patients "fictifs" bien sûr et de situations choisies sans lien particulier avec telle ou telle personne. Le travail thérapeutique est strictement confidentiel.

Pages