Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 15:27
des anciens enfants!

Je reçois des adolescents, des adultes et très souvent de jeunes enfants qui sont toujours accompagnés de leurs parents.

Le parent accompagne son enfant dans une démarche de soins et d'aide ; le motif en est parfois l'écriture seule, parfois l'écriture et d'autres troubles qui perturbent le bien être du patient.

J'ai très souvent recours à des dialogues fictifs pour respecter la confidentialité de ces rencontres mais ils reflètent -de très près- ce que j'entends et ce que les parents partagent avec moi. En parlant de leur enfant ils parlent très vite d'eux-mêmes et des anciens enfants qu'ils ont été : ils évoquent leur malaise et leur trouble face à celui de leur petit... Ils viennent aussi se raconter dans l'intimité de l'entretien. Je suis souvent étonnée de les entendre dire tout simplement, lorsqu'ils ne trouvent pas de solutions au problème de leur enfant, "on n'aime notre enfant, donc... tout devrait aller bien!".

Retrouver l'enfant qu'ils ont été les place très vite sous le coup de l'émotion ; même les idées les plus sombres et les propos les plus durs méritent d'être écoutés et contiennent des intentions de vie très précieuses.

Il y a bien souvent de la désespérance dans les demandes d'aide, surtout lorsqu'elles touchent à un enfant ; des inquiétudes et une forme de fatalité : "mais il va échouer dans ses apprentissages! il ne passera jamais en 6ème...". Il s'agit là d'une peur : d'une peur de parent et cette peur on risque, lorsque l'on est parent, de la transmettre à ses enfants.

Au cours d'un entretien, je propose des pistes, j'éclaire sur ce qui ne va pas ; parfois même j'insiste : -non... ça ne va pas aussi bien que ce que votre enfant montre... et c'est son écriture qui vient le dire à sa place.

Aux parents qui accompagnent et qui veulent comprendre, j'offre une grammaire des émotions : une émotion, ce n'est ni dévastateur, ni un risque... ce n'est qu'un message utile qu'il faut tenter de décoder pour l'apprivoiser.

Avec la peur s'engouffrent toutes sortes de symptômes qui se fixent dans la mémoire : celle de l'esprit et celle du corps.

Comment voir clair dans toutes ces tensions qui se fichent dans le corps  sans une grille de lecture qui décode point par point ce qui se dit dans les réactions émotionnelles?

L'entretien avec les parents sert essentiellement à mieux comprendre le langage familial et l'histoire de l'enfant qui consulte. C'est ainsi que l'on créé un passage de l'enfant vers le thérapeute ; dès le départ il est nécessaire de poser une relation de confiance et de sécurité ; parfois il faut du temps et le processus est long autant que passionnant.

Voilà, à chacun son histoire et en matière émotionnelle la réalité importe moins que la traduction qui en est faite.

En cette fin d'année scolaire, étonnamment les demandes d'aide affluent... comme tous les ans à partir du mois de mai... Au fil des mois d'école passés personne n'a pris la juste mesure des évènements composés d'insécurité, de défaillances, de crainte de ne pas être à la hauteur, de dévalorisation... car sur le moment, somme toute, tout cela n'était pas si grave... Il suffit alors d'un nouvel élément pour que surgisse à nouveau la petite musique grinçante qui paralyse et qui pose cette question : comment faire? La peur déclenche la fuite, la colère déclenche la lutte et la tristesse déclenche le repli sur soi.

Le corps n'est pas avare de toutes sortes de moyens psychosomatiques pour se faire entendre... Il faut juste ouvrir les yeux et bien regarder

Partager cet article

Repost 0

commentaires

.

De la trace écrite à la peinture à l'huile...

 

Tous les chemins pour accéder à un geste plus libre...

 

Qu'est-ce que cela veut dire :  être dysgraphique??


Mon cheminement prend racine dans mon expérience de "graphothérapeute-clinicienne" à travers l'approche quotidienne du corps de mes jeunes patients qui souffrent de mal écrire.Tout comme l'écriture, la peinture passe aussi par le corps ; du regard à la main.

Je peins depuis que je suis enfant, attirée par les traces de toutes sortes : traces d'écriture, de dessin, de pastels, d'aquarelles ou d'encres.

C'est à travers un dédale d'expériences personnelles et thérapeutiques que je me suis "lancée".
Ma démarche est celle d'une promeneuse solitaire qui s'émerveille des paysages de mer : de Bretagne, d'outre-mer ou d'ailleurs.                                    

Le Finistère Nord est mon terrain de jeu, ma boîte de couleurs : de Brest à Carantec, de Morgat aux Abers, de Brignogan à Roscoff ; c'est là que je me ressource et découvre toujours de nouvelles teintes, de nouvelles lumières comme si je les découvrais pour la première fois.
Regarder est si difficile...

 

J'ai créé ce blog pour partager mes réflexions et des instants de ma vie de thérapeute et de peintre.

Quoi qu'il arrive, penser que nous sommes toujours en transition, en devenir, pourrait nous fournir une capacité à rebondir extraordinaire.

"Etre créatif, c'est avoir le sentiment que la vie vaut la peine d'être vécue" (D.Winicott)

@

à maux couverts

Cette page -référencée- dans les articles vous permet de poser des questions sur tout ce qui de près ou de loin a trait à l'écriture : apprentissage dès le cp, problèmes rencontrés, tous les "dys" : dysgraphie, dyspraxie, dysorthographie, dyslexie ; les troubles de l'écriture : écriture trop lente, illisible, saccadée, sale avec des ratures, des lettres oubliées, écriture trop grosse, trop petite, etc...

Il vous suffit d'ajouter un commentaire en bas de cette page.

Je vous répondrai dans la mesure de mes compétences.

N'hésitez pas à me faire part de vos interrogations, vos expériences personnelles, celle de vos enfants, de vos remarques concernant les sujets que j'évoque dans ce blog.

* Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs. Demandez-moi!

* Toutes les vignettes cliniques parlent de patients "fictifs" bien sûr et de situations choisies sans lien particulier avec telle ou telle personne. Le travail thérapeutique est strictement confidentiel.

Pages