Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 13:09
bientôt la plage!!

bientôt la plage!!

"Qu'est-ce que ça veut dire être dérangé?"

Question posé par un espiègle petit bonhomme qui, en dépit d'un Q.I élevé, s'interroge sans cesse sur ses capacités intellectuelles. L'école ne lui rend pas toujours la vie facile. Etre différent, c'est parfois bien compliqué à gérer.

Bien sûr il a du mal à se concentrer ; son esprit est toujours en ébullition et curieux de tout il passe du "coq à l'âne" tout en suivant le fil de ses idées. La graphothérapie clinique est un travail de relaxation, pas un travail de rééducation. Et pourtant me dit-on : il faudrait au-delà de cette écriture qui dérange elle aussi, rééduquer la main et la tête! Non... certainement pas ; ce n'est pas l'enjeu de cet accompagnement en lien avec une demande d'aide, une demande de soulagement corporel.

Certains de mes patients, au premier regard, laissent perplexe! Ils s'amusent très souvent aussi à mettre mal à l'aise leur interlocuteur et font "l'âne pour avoir du foin". Comment dire... dès les tout premiers temps de la vie certains naissent avec dans leurs bagages, plus de sensibilité, plus d'inquiétudes aussi. Ce n'est pas une catastrophe ; juste quelques petits "plus" qui leur créent bien des tracas. Derrière le masque lisse de leur visage on découvre la plupart du temps une météo bien changeante. Un adolescent s'en expliquait très clairement : "je peux rester ainsi  des heures... impassible.... dans mes pensées ; on me fout la paix.... et personne ne peut deviner ce qu'il y a derrière". C'est vrai car c'est souvent une habitude de -routard- ; les "agités du bocal" sont capables de déployer des trésors d'ingéniosité pour dissimuler au regard de l'autre tout ce qui les met en émoi. A ce jeu là, le prix est lourd à payer ; à force de s'anesthésier pour se rendre présentable et ne pas déranger l'ordre bien pensant, on finit par se couper de soi-même. D'où l'intérêt d'une pratique thérapeutique qui n'a comme unique ambition de les rendre à eux-mêmes = dérangeants, percutants, curieux, questionneurs... sans mettre à mal leur corps et leur coeur.

"La lucidité est la blessure la plus proche du soleil" (René Char)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

.

De la trace écrite à la peinture à l'huile...

 

Tous les chemins pour accéder à un geste plus libre...

 

Qu'est-ce que cela veut dire :  être dysgraphique??


Mon cheminement prend racine dans mon expérience de "graphothérapeute-clinicienne" à travers l'approche quotidienne du corps de mes jeunes patients qui souffrent de mal écrire.Tout comme l'écriture, la peinture passe aussi par le corps ; du regard à la main.

Je peins depuis que je suis enfant, attirée par les traces de toutes sortes : traces d'écriture, de dessin, de pastels, d'aquarelles ou d'encres.

C'est à travers un dédale d'expériences personnelles et thérapeutiques que je me suis "lancée".
Ma démarche est celle d'une promeneuse solitaire qui s'émerveille des paysages de mer : de Bretagne, d'outre-mer ou d'ailleurs.                                    

Le Finistère Nord est mon terrain de jeu, ma boîte de couleurs : de Brest à Carantec, de Morgat aux Abers, de Brignogan à Roscoff ; c'est là que je me ressource et découvre toujours de nouvelles teintes, de nouvelles lumières comme si je les découvrais pour la première fois.
Regarder est si difficile...

 

J'ai créé ce blog pour partager mes réflexions et des instants de ma vie de thérapeute et de peintre.

Quoi qu'il arrive, penser que nous sommes toujours en transition, en devenir, pourrait nous fournir une capacité à rebondir extraordinaire.

"Etre créatif, c'est avoir le sentiment que la vie vaut la peine d'être vécue" (D.Winicott)

@

à maux couverts

Cette page -référencée- dans les articles vous permet de poser des questions sur tout ce qui de près ou de loin a trait à l'écriture : apprentissage dès le cp, problèmes rencontrés, tous les "dys" : dysgraphie, dyspraxie, dysorthographie, dyslexie ; les troubles de l'écriture : écriture trop lente, illisible, saccadée, sale avec des ratures, des lettres oubliées, écriture trop grosse, trop petite, etc...

Il vous suffit d'ajouter un commentaire en bas de cette page.

Je vous répondrai dans la mesure de mes compétences.

N'hésitez pas à me faire part de vos interrogations, vos expériences personnelles, celle de vos enfants, de vos remarques concernant les sujets que j'évoque dans ce blog.

* Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs. Demandez-moi!

* Toutes les vignettes cliniques parlent de patients "fictifs" bien sûr et de situations choisies sans lien particulier avec telle ou telle personne. Le travail thérapeutique est strictement confidentiel.

Pages