Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 13:15
photographie de Jerôme Tisné

photographie de Jerôme Tisné

ce qui précisément n'existe pas dans les écritures dysgraphiques! tout est en trop ou en moins.

Sur quel chemin s'engager pour libérer une trace de ce qui l'encombre ou la nourrir de ce qui lui manque? L'évidence est : sensibilité. Une trace est aussi une limite entre entre deux zones, entre deux abîmes, entre deux possibilités ; la frontière est brouillée par les émotions : lâchées ou conservées jalousement.

Le quotidien des jeunes patients qui consultent est souvent placé sous le signe du -trop plein- ; saturation de la pression scolaire, familiale ; trop d'informations sur les écrans, trop de captations, de choses à faire, à apprendre, trop de préoccupations qui encombrent le corps et imbibent le coeur. Les enfants se plaignent souvent d'une impression d'écrasement plus en lien avec les demandes pressantes et l'intrication de leurs pensées et de leurs désirs.

On dit souvent que la névrose est un gribouillage! Parfois il est juste nécessaire de dégager de l'air, un espace au dehors comme au dedans afin de libérer la main et l'écriture.

Pour certains de mes jeunes patients, j'espère que les vacances et le bord de mer leur offriront un cadeau : l'apaisement, la joie de vivre. Le bonheur ne donne t-il pas du prix à la vie?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

.

De la trace écrite à la peinture à l'huile...

 

Tous les chemins pour accéder à un geste plus libre...

 

Qu'est-ce que cela veut dire :  être dysgraphique??


Mon cheminement prend racine dans mon expérience de "graphothérapeute-clinicienne" à travers l'approche quotidienne du corps de mes jeunes patients qui souffrent de mal écrire.Tout comme l'écriture, la peinture passe aussi par le corps ; du regard à la main.

Je peins depuis que je suis enfant, attirée par les traces de toutes sortes : traces d'écriture, de dessin, de pastels, d'aquarelles ou d'encres.

C'est à travers un dédale d'expériences personnelles et thérapeutiques que je me suis "lancée".
Ma démarche est celle d'une promeneuse solitaire qui s'émerveille des paysages de mer : de Bretagne, d'outre-mer ou d'ailleurs.                                    

Le Finistère Nord est mon terrain de jeu, ma boîte de couleurs : de Brest à Carantec, de Morgat aux Abers, de Brignogan à Roscoff ; c'est là que je me ressource et découvre toujours de nouvelles teintes, de nouvelles lumières comme si je les découvrais pour la première fois.
Regarder est si difficile...

 

J'ai créé ce blog pour partager mes réflexions et des instants de ma vie de thérapeute et de peintre.

Quoi qu'il arrive, penser que nous sommes toujours en transition, en devenir, pourrait nous fournir une capacité à rebondir extraordinaire.

"Etre créatif, c'est avoir le sentiment que la vie vaut la peine d'être vécue" (D.Winicott)

@

à maux couverts

Cette page -référencée- dans les articles vous permet de poser des questions sur tout ce qui de près ou de loin a trait à l'écriture : apprentissage dès le cp, problèmes rencontrés, tous les "dys" : dysgraphie, dyspraxie, dysorthographie, dyslexie ; les troubles de l'écriture : écriture trop lente, illisible, saccadée, sale avec des ratures, des lettres oubliées, écriture trop grosse, trop petite, etc...

Il vous suffit d'ajouter un commentaire en bas de cette page.

Je vous répondrai dans la mesure de mes compétences.

N'hésitez pas à me faire part de vos interrogations, vos expériences personnelles, celle de vos enfants, de vos remarques concernant les sujets que j'évoque dans ce blog.

* Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs. Demandez-moi!

* Toutes les vignettes cliniques parlent de patients "fictifs" bien sûr et de situations choisies sans lien particulier avec telle ou telle personne. Le travail thérapeutique est strictement confidentiel.

Pages