Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 16:55
et ça va durer longtemps?

Cette phrase je l'entends souvent et j'avoue qu'elle me laisse perplexe. Oui, "ça va durer longtemps". Combien de temps? Je ne sais pas. En revanche, je sais qu'un travail thérapeutique quel qu'il soit ne se résout pas en 3 séances. En ce qui concerne la graphothérapie clinique, il en va de même. Il s'agit d'un travail de relaxation qui prend en compte le corps (bras, main) dans l'acte de tracer. La plupart du temps les enfants, les ados qui consultent ont bien du mal à sentir à quel point ils sont tendus et à quel point cela rend l'écriture douloureuse. On ne fait pas exprès d'écrire lentement, de "s'appliquer" : on ralentit son geste tout simplement parce que cela fait mal et qu'il est impossible dans ces conditions d'accélérer. Déjà, prendre conscience de ce qui se passe dans le bras, la main, n'est pas une mince affaire. Il est nécessaire de respecter le rythme de l'enfant. Oui, c'est vrai, tout cela prend du temps et coûte de l'argent et très vite cela devient agaçant : "alors, où en est-il? ça progresse?". Comment dire que l'objectif n'est pas "ça progresse"? Comment expliquer à des parents, que même s'ils restent voués au culte de l'immédiateté, ils doivent s'efforcer de comprendre qu'un autre rapport au temps doit s'installer, plus sensible, plus propice à la détente. Je sais, on voudrait obtenir tout, tout de suite. Nous vivons à l'ère de "l'instant pickup!" = livraison immédiate! Faire attendre des parents qui ne sont pas toujours des parangons de patience signe parfois l'arrêt pur et net de la thérapie. Trop long!

Mes patients vivent dans l'urgence, dans la tension et dans l'inquiétude. Il faut qu'il y ait de l'action!!"Ah! mais qu'est-ce que c'est long 45 minutes!". Oui, parfois la séance est longue et semble longue mais au fil du temps, non. "Mais qu'est-ce que c'est fatigant d'attendre"! Oui ça l'est. Des familles entières adoptent un rythme effréné : boulot, enfants, école, courses, orthophoniste, orthodontiste, vaccins, sports, cours de danse, etc... un régime de servitude volontaire orchestré, millimétré. Une séance de thérapie pour certains enfants, c'est en effet long : ils pourraient faire tant de choses à la place! L'attente allonge les heures et les minutes et ce qui devrait être bon devient vite l'enfer. La relaxation est là pour visiter ces corps impatients, ces agités du bocal qui pensent que se détendre est presque "mourir"! Ralentir, se poser, écouter, ressentir, tout cela créé des courants-d'air dans la tête. Attendre permet aussi  d'écouter son coeur. Et on écrit avec son coeur... aussi... surtout à l'école primaire!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

.

De la trace écrite à la peinture à l'huile...

 

Tous les chemins pour accéder à un geste plus libre...

 

Qu'est-ce que cela veut dire :  être dysgraphique??


Mon cheminement prend racine dans mon expérience de "graphothérapeute-clinicienne" à travers l'approche quotidienne du corps de mes jeunes patients qui souffrent de mal écrire.Tout comme l'écriture, la peinture passe aussi par le corps ; du regard à la main.

Je peins depuis que je suis enfant, attirée par les traces de toutes sortes : traces d'écriture, de dessin, de pastels, d'aquarelles ou d'encres.

C'est à travers un dédale d'expériences personnelles et thérapeutiques que je me suis "lancée".
Ma démarche est celle d'une promeneuse solitaire qui s'émerveille des paysages de mer : de Bretagne, d'outre-mer ou d'ailleurs.                                    

Le Finistère Nord est mon terrain de jeu, ma boîte de couleurs : de Brest à Carantec, de Morgat aux Abers, de Brignogan à Roscoff ; c'est là que je me ressource et découvre toujours de nouvelles teintes, de nouvelles lumières comme si je les découvrais pour la première fois.
Regarder est si difficile...

 

J'ai créé ce blog pour partager mes réflexions et des instants de ma vie de thérapeute et de peintre.

Quoi qu'il arrive, penser que nous sommes toujours en transition, en devenir, pourrait nous fournir une capacité à rebondir extraordinaire.

"Etre créatif, c'est avoir le sentiment que la vie vaut la peine d'être vécue" (D.Winicott)

@

à maux couverts

Cette page -référencée- dans les articles vous permet de poser des questions sur tout ce qui de près ou de loin a trait à l'écriture : apprentissage dès le cp, problèmes rencontrés, tous les "dys" : dysgraphie, dyspraxie, dysorthographie, dyslexie ; les troubles de l'écriture : écriture trop lente, illisible, saccadée, sale avec des ratures, des lettres oubliées, écriture trop grosse, trop petite, etc...

Il vous suffit d'ajouter un commentaire en bas de cette page.

Je vous répondrai dans la mesure de mes compétences.

N'hésitez pas à me faire part de vos interrogations, vos expériences personnelles, celle de vos enfants, de vos remarques concernant les sujets que j'évoque dans ce blog.

* Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs. Demandez-moi!

* Toutes les vignettes cliniques parlent de patients "fictifs" bien sûr et de situations choisies sans lien particulier avec telle ou telle personne. Le travail thérapeutique est strictement confidentiel.

Pages